La course aux talents continue

Femme et homme en train de téléphoner un candidat

Le marché du recrutement a connu un grand dynamisme en 2017.

Portées par une économie en pleine croissance, les entreprises ont augmenté leurs effectifs, une tendance qui se poursuivra en 2018.

Pour la sortie de la dernière édition de notre étude de rémunération, nous révélons nos attentes pour le marché de l’emploi belge en 2018 :
 

Évolutions en 2017

L’une des évolutions majeures de 2017 concerne le comportement des candidats car plus que jamais, le marché de l’emploi est un marché « candidat ». La multiplication des postes à pourvoir les entraine à être plus sélectifs lors de leurs recherches. En effet, leurs exigences en terme de culture d’entreprise, perspectives d’évolution et qualités de vie, telles que l’accessibilité du lieu de travail, la flexibilité des horaires ou encore le homeworking, sont des critères de choix de plus en plus importants dans leur décision. Les entreprises mettant en avant un environnement de travail plus en phase avec les aspirations des candidats ont ainsi pu se démarquer pour séduire les meilleurs profils. 

Renforcement de la pénurie de talents en 2018

Influencés par la reprise économique européenne, les recrutements accélèreront en Belgique dans tous les secteurs. Toutefois, les employeurs continueront à faire face à des pénuries aiguës concernant principalement les profils de spécialistes expérimentés.

La pénurie de talents se renforcera en 2018. Les professionnels capables d’offrir une vision stratégique seront parmi les plus recherchés. Les candidats qualifiés possédant au moins 5 à 7 ans d’expérience se feront rares et continueront à être particulièrement demandés pour occuper des postes de contrôleur et FP&A. Afin de mieux se positionner sur les marchés internationaux, les entreprises belges favoriseront les candidats possédant une bonne maîtrise des langues étrangères. Les spécialistes du numérique seront très prisés par les employeurs cherchant à se développer dans des activités de e-commerce et des fintechs.

Tendances rémunérations en 2018

Le manque de candidats disponibles a entraîné une hausse de salaires en 2017 et de nouvelles augmentations sont à prévoir particulièrement concernant les profils expérimentés en analyse financière, contrôle, audit et numérisation. Pour séduire les meilleurs talents, les entreprises devront présenter des offres très attractives. En effet, selon notre dernière étude de rémunération, 79% de nos candidats s’attendent à recevoir une augmentation salariale cette année.

Robert Walters Belgique en 2018

Face à une insuffisance accrue de profils spécialistes, nous nous sommes éloignés des processus traditionnels de recherche et avons mis en place des moyens plus créatifs pour attirer les meilleurs candidats. Nous avons privilégié nos relations avec ceux-ci en favorisant la communication et un rapport recruteur/candidat plus personnel.

Aussi, beaucoup de candidats recommandent nos services à des membres de leur famille, leurs amis ou leurs collègues. Par conséquent, nous rencontrons régulièrement des professionnels qui initialement n'avaient peut-être pas envisagé de changer d’emploi.

Pour répondre à cette hausse d’activité, nous avons agrandi nos équipes et nous avons emménagé dans un bureau plus grand à Anvers. Conformément aux attentes des nouvelles générations de salariés, nous évaluons également nous-même nos politiques pour améliorer le bien-être personnel et professionnel de nos employés. Nous avons ainsi lancé l’année dernière le homeworking.

Souhaitez-vous en savoir plus ?

Commandez votre exemplaire de notre étude de rémunération 2018.

Conseils de recrutement 

»

Confiez-nous
une mission 

»

Comment rédiger un
descriptif de poste 

»

Demandez votre
exemplaire de notre
Salary Survey 2018 

»

Bien mener un
entretien d'embauche 

»